Sur l’ensemble du territoire national, des centaines de milliers de jeunes vont reprendre le chemin de leur classe après avoir coupé deux semaines durant lors des congés de fin du premier trimestre. Malgré la pandémie, tout s’est relativement bien passé; mais la vigilance doit rester de mise telle que l’ont rappelé les autorités administratives qui martèlent le message du respect des mesures de protection anti COVID-19.

Lors de son discours de fin d’année, Paul Biya a lui-même tenu à mettre en garde les camerounais sur les mesures pour contrecarrer la progression de cette maladie : «J’ai personnellement constaté que la plupart de nos concitoyens ne respectent plus les mesures de protection édictées par le gouvernement. Au moment où, partout ailleurs, l’on constate une deuxième vague de l’épidémie, couplée à l’apparition d’une nouvelle souche du virus plus contagieuse, je vous exhorte de nouveau à porter vos masques, à vous laver régulièrement les mains et à faire appel à un médecin ou à tout autre personnel de santé au cas où des symptômes apparaissent. C’est le seul moyen de préserver les vies et de freiner la propagation du virus».

Le Cameroun déplore un nombre de 446 décès dû à cette pandémie. Les écoles, Lycées, Collèges et Universités doivent redoubler d’efforts pour sécuriser les jeunes.