La justice condamne à mort quatre accusés du massacre de la Mother Francisca College de Kumba

En octobre dernier, un groupe de personne a fait son apparition dans cette école située dans la ville de Kumba, région du Sud-Ouest et a tiré à vue sur des classes remplis de jeunes élèves. Puisque la région était baigné dans une insurrection des séparatistes, même si le principal mouvement de sécession avait déclaré ne pas y être mêlé, l’on les a fortement pointé du doigt.

Douze personnes étaient jugés pour ces crimes haineux. Cinq d’entre eux seront finalement condamnées à mort par fusillade.

Si la peine de mort a été réintroduite dans le code criminel du Cameroun, la peine des condamnés est régulièrement commuée en prison à vie. Mais vu la cruauté du geste, la loi impose une fusillade sous sept jours après le prononcé de la sentence.