La vidéo totalement descriptive qui montrait des policiers torturer un homme qu’ils avaient initialement immobilisé a fait le tour des réseaux sociaux. Voir notre article intitulé une vidéo montre un homme qui se fait sauvagement frapper par la police à coups de machette. Elle a provoqué une vague d’indignation sans précédent. Les images, difficile à regarder, montre des policiers en train de frapper le dessous du pied d’in individus à coup de machette.

Le Délégué général à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguelé, avait promis des sanctions disciplinaires proportionnelles à la violation de la loi. 

L’émission « Canal police » diffusé sur la Cameroon Radio Television(CRTV), annonce que ces policiers ont été mis aux arrêts. « Ils ont été placés en garde à vue en attendant leur déferrement pour être jugés ».

Selon le Code pénal camerounais, la torture est définie comme étant « tout acte par lequel une douleur ou des souffrances aigües, physiques, mentales ou morales, sont intentionnellement infligées à une personne, par un fonctionnaire ou tout autre personne agissant à titre officiel ou à son instigation ou avec son consentement exprès ou tacite ».