Les forces de police sont des entités surpuissantes au Cameroun. Ça on le savait déjà. Alors qu’elles sont censées protéger la population et faire respecter la loi, elles sont depuis bien longtemps des véritables bourreaux. Dans certaines zones du Cameroun, la population préfère plutôt se cacher loin des forces policières pour éviter de subir leurs abus.

Dans une vidéo qui circule dans les réseaux sociaux, trois hommes en tenue ont immobilisé un citoyen, en attachant ses bras en arrière, en maintenant l’homme assis, les pieds tendus immobilisés. Un quatrième homme suit la scène et s’assure que tout se passe bien. 

On peut entendre une voix d’un homme de tenue demandant à l’homme avec qui il était. On pourrait ainsi affirmer que les policiers étaient à la quête des aveux.

Malgré les coups d’une valence inouïe, l’homme immobilisé va crier avec insistance qu’il n’était avec personne, et suppliait à la clémence des policiers bourreaux.

La scène en elle-même n’est pas surprenante puisque dans ce pays de l’Afrique centrale, les nombreuses forces de l’ordre ont le droit de faire ce qu’elles veulent pour protéger le pouvoir détenu par le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais depuis 1982, et avant cela aussi par son autre dénomination, l’UNC.