Les cadres du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) se sont présentés ce jour au tribunal militaire de la capitale politique. Ils avaient été inculpé après en septembre 2020 dans le cadre des manifestations pacifiques.

Le procès d’Olivier Bibou Nissack, le porte-parole de Maurice Kamto et du trésorier national du parti le Pr. Alain Fogue a été renvoyé au 24 décembre 2021 pour « comparution  forcée des détenus et citation à parquet des accusés libres », annonce  l’avocat Hyppolite Meli, représentant du collectif Sylvain Souop.

« Le  Colonel présidant le Tribunal Militaire ordonne en conséquence l’usage de la force publique armée, c’est-à-dire des brutalités sur les détenus civils, qui contestent sa juridiction, pour qu’ils soient conduits de force devant lui et qu’il les juge dans sa caserne militaire comme si le défaut de comparution serait  un échec de mission. Le petit Noël militaire arrive pour le Pr Fogue et autres », a commenté l’avocat inscrit au barreau du Cameroun.

Depuis quelques jours, plusieurs militants du MRC ont été libérés dans les villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam. Ils avaient été incarcérés à la suite des manifestants réprimées par la police en septembre 2020.

Share.
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wpDiscuz
0
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Exit mobile version