Maroua : le lamido rouvre les mosquées

La fermeture des mosquées dans la ville de Maroua n’a duré que deux semaines à peine. Pendant cette période, les fidèles musulmans priaient en petits groupes dans les familles, question d’éviter des attroupements par ces temps de confinement dû au Covid-19. C’est pratiquement à la même période que l’évêque du diocèse de Maroua-Mokolo, Mgr Bruno Ateba Edo avait lui aussi pris la décision de suspendre les célébrations eucharistiques.  C’était à quelques jours de la Semaine sainte.  Qu’à cela ne tienne, les chrétiens ont eu à bien célébrer la Pasques, bien que la fête ait eu à se dérouler dans la sobriété. 

Alors que les mobiles qui ont amené le gouvernement à prendre ces mesures restrictives des libertés sont toujours d’actualité, sa majesté Bakary Bouba Alioum vient de procéder à une semi ouverture des mosquées. On constate depuis le week-end dernier, de longues files de fidèles musulmans qui vont prier dans les mosquées. « Le jeûne débute bientôt et il faut que les fidèles prient Allah afin qu’il fasse disparaître cette pandémie du coronavirus », a déclaré le lamido de Maroua. Sa doléance à l’endroit des autorités locales, c’est qu’elles mettent la police à la disposition des mosquées afin qu’aucune mosquée n’accueille en son sein plus de 50 fidèles. Le sultan de Kousseri vient lui aussi d’autoriser la réouverture des mosquées.