Désinfection des édifices : le PM sur le terrain

Hier après-midi, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute s’est rendu à la gare voyageurs de Yaoundé pour voir comment s’opère la décontamination. Accompagné des membres du gouvernement, il s’est fait une idée cette opération. Les équipes déployées sur le terrain ont présenté le dispositif utilisé pour assainir les lieux. Drapés dans leurs tenues de protection, les agents de décontamination procèdent par pulvérisation de tous les lieux fréquentés par les passagers. Au cours d’une projection, le Premier ministre a pu vivre l’expérience.

Ainsi, avant de pénétrer dans l’enceinte de la gare, tout passager passe par une cabine de désinfection installée à l’entrée, qui pulvérise, sous forme de vapeur, la solution nécessaire pour désinfecter vêtements et chaussures. Puis, le dispositif de solution hydro-alcoolique pour nettoyer les mains est installé à la sortie de la cabine. A l’intérieur de la gare, est aménagé un espace où les passagers peuvent s’approvisionner en cache-nez. 

A ce jour, Camrail a réduit de moitié le nombre de passagers. « Dès que les premières mesures gouvernementales ont été décidées, Camrail les a suivies en totalité, en collaboration avec le ministère des Transports et celui de la Santé publique. Nous avons mis en place les informations, le thermoflash, la distanciation dans les voitures et la fermeture de quelques gares qui n’étaient pas sûres en matière de santé », a indiqué Pascal Miny, directeur général de Camrail.

A en croire Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, la décontamination de la gare voyageurs n’est pas un hasard. « C’est le domaine des transports et des loisirs qui est le plus impacté parce qu’il mobilise beaucoup de personnes à la fois. C’est nous qui circulons avec le virus et non l’inverse. Si on a un millier de personnes qui prennent le train, il suffit que deux ou quatre soient contaminées pour que le reste le soit également », a relevé le Minsanté. Selon lui, cette campagne sera étendue à d’autres structures, notamment les agences de transport, y compris dans d’autres villes du Cameroun. Un travail effectué avec la collaboration du ministère des Transports. 

Le Premier ministre et sa suite n’ont pas manqué de visiter l’intérieur d’un wagon pour voir les dispositions prises pour le respect des mesures d’hygiène.